Categorie

Les 5 questions à

Les 5 questions à

5 questions à … Benjamin BOCCONI de « The Voice »

20 mars 2013
benjamin-bocconi
Ça faisait bien longtemps que je n’avais plus fait de billet « 5 questions à … » par ici, alors lorsque l’occasion s’est présentée je ne l’ai pas laissé passer !
Aujourd’hui c’est donc Benjamin BOCCONI, chanteur de profession, qui se prête au jeu et qui va nous dévoiler ses coups de cœur niçois !!
Son visage vous dit probablement quelque chose puisqu’il est l’un des talents de l’émission « The Voice » actuellement diffusée sur TF1 tous les samedi soir. Et c’est avec Florent PAGNY qu’il poursuit l’aventure. Passionné depuis tout petit par la chanson, il a pas mal roulé sa bosse sur la Côte lors de soirées privées notamment. Peut-être le connaissez-vous d’ailleurs !!
Alors rentrons dans le vif du sujet et voici ses réponses a mes petites questions !!!

Lire la suite !

Les 5 questions à

5 questions à Frédéric REY

9 mai 2012
Aujourd’hui, c’est Frédéric REY qui a gentiment accepter de répondre aux 5 questions que je lui ai posées et que vous connaissez maintenant par coeur 😉
Frédéric REY, c’est un amoureux du vieux-Nice qui a plusieurs casquettes.
Il est Directeur du Théâtre de la Semeuse & du Centre Culturel de la Providence et co-rédacteur du blog du Vieux-Nice.
1- Depuis quand habites tu Nice ou sa région ?

Lire la suite !

Les 5 questions à

5 questions à Felix kudelka

14 mars 2012
Bonjour à tous,
Aujourd’hui, j’ai souhaité poser « 5 questions à » Félix Kudelka, l’un des rédacteurs et administrateurs du blog La countea et de la page facebook Countea de Nissa, qui ont, tous deux vocation, à diffuser toutes les informations qui concernent le comté de Nice.
1. Depuis quand habites tu Nice ou sa région ?

Lire la suite !

Les 5 questions à

5 questions à Nicolas BERGE des Satellites

6 mars 2012
Aujourd’hui je vous propose un nouveau type de billet, poser 5 questions sur Nice et sa région à l’un d’entre vous.
Mon premier cobaye s’appelle Nicolas Bergé et il est le créateur des Satellites, le premier espace de coworwing de la Côte d’azur.
1. Depuis quand habites-tu Nice ou sa région ?
Depuis toujours. 25 ans précisément. Je suis né à Cannes, ai grandi à Mougins puis au Cannet et vis depuis peu à Nice à la frontière entre les quartiers Riquier et Saint-Roch. Je me souviens que lors de mon enfance, entre Mougins et Le Cannet, je me représentais Nice comme une ville infinie entre la mer et la montagne, toujours plus grande.
La ville, avec son enchantement, ses lumières et son imaginaire qui gravent les mémoires des plus jeunes. Tout, d’ailleurs, a contribué à façonner cette image de ville insaisissable et magique : je m’y rendais rarement, uniquement lors des grands événements, Carnaval en tête (et Dieu sait ce qu’un Carnaval peut dire aux enfants), soirées de l’Observatoire (j’étais et suis passionné d’astronomie – sans doute le lien avec Les Satellites), rencontres de football au Stade du Ray, expositions aux différents musées de la ville.
Et puis, chaque fin de semaine, avant de me rendre dans ma station de ski, je touchais de près, en voiture, les abords de Nice. Oui, tout donc a contribué, lors de mon enfance, à faire de Nice un mélange subtile d’éloignement et d’émerveillement satisfaisant toujours ma curiosité.
Aujourd’hui, je sais que Nice est une ville à, sans cesse, découvrir. J’en apprends tous les jours.
2. Un coin préféré ?
Sans aucune hésitation, la place Garibaldi.
Quel nom, tout d’abord : les sons se suivent et se répètent harmonieusement. GA-RI-BA-LDI. Et puis quelle place !
J’y arrive toujours par la Rue Bonaparte, étroite, et par ce magasin de pianos, pour à chaque fois être surpris par l’immensité de l’endroit et cette musique qui lui est propre. Cette sensation fonctionne à chaque fois et je ne m’en lasse pas. J’y vais prendre le soleil entre midi et deux heures avec les membres des Satellites. C’est un magnifique lieu de partage et de rencontre également.
3. Une spécialité niçoise adorée ?
Oui, le Pan-Bagnat. Ne m’en voulez pas, être entrepreneur commence par faire une croix sur les longs déjeuners, mais qui n’en sont pas moins traditionnels. Tout y est.
Mais rares sont les vendeurs sachant l’emballer. La meilleure méthode reste le journal : un Nice-Matin de préférence… absorbant parfaitement l’huile. Pain baigné au journal, c’est parfait.
4. Un mot/expression favori en Nissart ?
Nissa La Bella et le poème qui l’accompagne. Je dis poème car j’ai entendu pour la première cette chanson lue par ma grand-mère. C’est un beau poème revenant à l’éloignement et l’émerveillement de mon enfance.
Viva, viva, Nissa la Bella !
5. Un truc à dire aux lecteurs de Journal d’une Niçoise ?
Tout à fait. Qui peut trouver un stratagème pour nous révéler qui se cache dernière « Une Niçoise ».
Peut-être un jour se prêtera-t-elle au jeu du billet « 5 questions à… ».
(NDLR: Un jour peut être je m’y collerais…)
————————————————————————————————————————————
Un grand merci à Nicolas qui a gentiment accepté de se prêter au jeu et un grand coup de chapeau puisqu’il s’agit d’un tout jeune entrepreneur niçois.
Comme je vous le disais au début de ce billet, Les Satellites ont été créées en Novembre dernier et constituent un espace de coworking et de télétravail où la collaboration, la convivialité, les échanges et les opportunités sont prisées.
Inspiré de ce qui se pratique dans la Silicon Valley, Les Satellites accueillent indépendants, entrepreneurs, salariés et étudiants dans un lieu où l’innovation et l’apprentissage sont accélérés. Bref, une expérience de travail inédite afin d’éviter de travailler à son domicile ou d’effecteur des trajets trop importants entre son chez-soit et son lieu de travail.
Si vous voulez en savoir plus:
Une adresse : rue du Congrès – 06000 NICE
A bientôt 😉
Une niçoise